photo photo

Me creuse, me brûle et me diminue cette plaie dans l’âme
Me consume cette colère bouillonnante et m’incendie
M’embrase cette mémoire créatrice et m’épuise
M’use ce mal nocturne qui s’amplifie et devient fièvre
Fereydoun Tavallali - Nafeh - 1955